Retour

« Esclaves au Paradis »

Céline Anaya Gautier - Éd. Vents D'ailleurs

Chaque année, des milliers d’Haïtiens tentent d’échapper à la misère en travaillant dans les champs de canne à sucre de la République dominicaine. Après avoir traversé la frontière, ils sont emmenés dans des bateys (baraques pour les ouvriers des plantations sucrières) pour couper la canne une quinzaine d’heures par jour. La grande majorité d’entre eux n’ont pas de papiers et sont en situation illégale. On estime à environ 500 000 le nombre de femmes, hommes et enfants qui restent pris dans ce système et passeront le reste de leur vie dans ces bateys insalubres

Céline Anaya Gautier et Esteban Colomar ont pu s’introduire dans les plantations et rapporter ces témoignages saisissants. Les enregistrements d’Esteban Colomar nous plongent dans l’ambiance des bateys. À travers ses photos Céline Anaya Gautier a su capter très justement les regards et les gestes de la vie quotidienne de ces esclaves des temps modernes et transmettre son indignation face à une situation intolérable.

«Esclaves au Paradis», Céline Anaya Gautier, Vents D’ailleurs,
2007, 160 pages
35 euros

Commander ce livre